Home / Médecine / Endocrinologie / La nourriture est meilleure quand on est au régime !

La nourriture est meilleure quand on est au régime !

La faim et les mécanismes de consommation d’énergie du corps humain bien plus complexes encore que ce que l’on avait imaginé, c’est la révélation de cette étude de l’Université d’Hiroshima : ses conclusions, présentées dans la revue Endocrinology révèle la raison pour laquelle la nourriture semble encore meilleure lorsqu’on fait un régime…

Il s’agit ici de la découverte d’une molécule qui augmente l’appétit pendant le jeûne et le réduit pendant l’ingestion alimentaire. La protéine, NPLG, qui va exciter ou calmer certains neurones a en effet pour mission de maintenir constante la masse corporelle, que ce soit en période d’abondance ou de privation alimentaire. Un mécanisme évolutif certes, mais aussi une excellente cible thérapeutique pour le maintien et la perte de poids. Il est vrai que les études progressent sur la compréhension des différents mécanisme moléculaires, biologiques et neuronaux qui régissent la faim et la satiété, et pour cause le besoin est immense de faire face à la déferlante obésité. Cependant cette nouvelle découverte ouvre de toutes nouvelles voies de recherches et de traitements : si jusqu’à présent, ce mécanisme tournait autour de la leptine, une hormone libérée par des tissus adipeux qui réduit l’appétit, et de la ghréline, une hormone libérée par le tissu gastrique qui  » donne faim  » , et sur leur action sur un groupe de neurones de l’hypothalamus du cerveau, la découverte de NPGL montre que les mécanismes de faim et d’énergie sont bien plus complexes.

Le rôle central de NPGL : d’abord découverte chez des poulets au vu d’une croissance indépendante du régime alimentaire, NPGL est l’aboutissement d’une recherche sur une base de données d’ADN qui révèle que les mammifères peuvent également fabriquer cette molécule. C’est bien sûr aussi le cas des humains. De là les chercheurs japonais montrent sur 3 groupes nourris avec des régimes différents, que les niveaux de NPGL sont modifiés :

-Le premier groupe nourri par un régime alimentaire faible en calories pendant 24 heures connait une augmentation extrême de l’expression de NPGL,

-le deuxième groupe alimenté avec un régime riche en matières grasses pendant 5 semaines connait une forte diminution de l’expression de NPGL,

-le 3è groupe nourri avec un régime riche en matières grasses pendant une longue période de 13 semaines finit par retrouver des niveaux normaux de NPGL.

-Une analyse plus approfondie confirme la localisation de NPGL et de son réseau de neurones associé, exactement dans les zones du cerveau déjà connues pour contrôler la suppression de l’appétit et la consommation d’énergie.

L’effet de NPGL ne dure qu’un temps : NPGL joue un rôle essentiel dans ces mécanismes, la protéine induit l’augmentation de l’appétit lorsque les niveaux d’énergie diminuent et réduit l’appétit lorsqu’une surcharge d’énergie est détectée. Son rôle, maintenir un poids de santé ! Ainsi, les taux de NPGL augmentent considérablement chez les souris exposées à un régime alimentaire à faible teneur en calories, tel un promoteur de l’appétit qui va s’opposer aux hormones supprimant l’appétit comme la leptine. D’ailleurs quand les chercheurs injectent NPGL aux souris, elles présentent un appétit vorace.

Enfin, en cas de régimes riches en matières grasses pendant de longues périodes, NPGL ne peut plus rien et ses effets de suppression de l’appétit lié à la leptine s’estompent et c’est  » le retour  » au surpoids et à l’obésité.
Bref une nouvelle pièce vient d’être ajoutée au puzzle du mécanisme de la faim et de l’obésité.

L’article : https://academic.oup.com/endo/article-abstract/doi/10.1210/en.2017-00064/3074050/Neurosecretory-protein-GL-a-hypothalamic-small?redirectedFrom=fulltext

 

Check Also

Des protéines aux 3 repas de la journée pour rester bien musclé

Consommer des protéines 3 fois par jour peut permettre de maintenir toute sa force musculaire, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *