Home / Médecine / Les enfants déprimés n’aiment pas les cadeaux

Les enfants déprimés n’aiment pas les cadeaux

Récompense, réussite, cadeaux, les cerveaux des enfants déprimés y répondent moins fortement, révèle cette étude de l’Université de Washington. Ainsi, en cette période de cadeaux, un enfant qui ne montre que peu d’enthousiasme émet le signe que quelque chose ne va pas (ou alors c’est le cadeau…). Plus sérieusement, c’est en mesurant les ondes cérébrales, que ces chercheurs américains identifient cette réponse affaiblie à la récompense chez les enfants cliniquement déprimés. Un signe à prendre en compte par les parents qui peut indiquer la dépression, même chez des enfants âgés seulement de 3 ou 4 ans.

On sait qu’une réponse émoussée à la récompense est observée dans le cerveau des adultes et des adolescents déprimés. Une précédente recherche de la même équipe avait révélé qu’une capacité réduite à éprouver de la joie est un signe clé de la dépression clinique chez les jeunes enfants. Cette nouvelle étude contribue à expliquer cette absence de réponse et comment, chez les enfants déprimés le cerveau traite les émotions. Le Dr Joan L. Luby, directeur du programme de développement émotionnel de l’Université de Washington rappelle toute l’importance du système de la récompense qui participe à la motivation et donc à la réussite. Un affaiblissement de ce processus dès le début du développement cognitif peut donc être sérieusement préoccupant car il révèle une difficulté possible à l’apprentissage et à l’accomplissement plus général de tâches gratifiantes plus tard la vie.

Ici, les chercheurs constatent cette réponse affaiblie dans le cerveau d’enfants dès l’âge de 4 ans. Leur recherche a été menée sur 84 enfants, dans le cadre d’une étude plus large sur la dépression clinique chez les enfants âgés de 3 à 7ans, équipés d’un dispositif (voir visuel ci-contre) permettant de mesurer l’activité électrique dans le cerveau par électroencéphalogramme (EEG). Durant l’examen, les enfants jouaient sur ordinateur à un jeu impliquant le choix entre 2 portes, une porte ouvrant sur un gain de points, l’autre sur une perte de points. L’expérience a également été pratiquée chez des adultes et des adolescents avec, à la clé, un gain ou une perte d’argent. En ce qui concerne les enfants, les points gagnés leur permettaient de choisir un lot parmi un choix de jouets et de peluches. L’expérience montre que si le cerveau des enfants cliniquement déprimés répond de la même façon que ceux des enfants non déprimés en cas de perte de points, la réponse est affaiblie en cas de gain.

La réponse à la récompense peut-elle être améliorée ? Le cerveau des enfants dépressifs ne réagit pas aussi fortement à une perspective agréable, et quasiment de manière similaire qu’à la mauvaise perspective. Cette réponse peut-elle être rétablie ? Les auteurs ne tranchent pas. Ils suggèrent, si cet effet persiste, aux parents de consulter : des enfants constamment tristes, irritables ou moins motivés, peuvent souffrir de dépression, même à 3 ou 4 ans.

Source : Journal of the American Academy of Child & Adolescent PsychiatryDec. 2016

L’article : http://www.jaacap.com/article/S0890-8567(16)31752-X/abstract

About Chercheur

Check Also

Les effets du manque de sommeil

Le manque de sommeil réduit ” l’attrait social ” et dégrade l’image perçue par les …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *